28.05.2019 /
Pakistan
/ news

Pakistan: d’autres «Asia Bibi» attendent en prison

Asia Bibi vit désormais cachée avec sa famille au Canada. Son histoire est une source d'espoir pour les chrétiens du Pakistan. 40 y sont actuellement emprisonnés pour blasphème.

Le 7 mai 2019, Asia Bibi est arrivée au Canada, son pays d’accueil. Nadeem Bhatti, un ami de la famille a rapporté dans une interview à Religion News Service qu’Asia était «contente mais fatiguée.» Il a ajouté: «Elle est surtout très heureuse de retrouver ses deux filles, arrivées au Canada en décembre. Elle a souvent demandé de leurs nouvelles, se sentant coupable de ne pas pouvoir être à leurs côtés pour les aider.»

Pour des raisons de sécurité, leur lieu de résidence n’a pas été rendu public. Des islamistes au Pakistan ont lancé un appel aux imams du monde entier leur demandant de tuer Asia.

Le 14 mai, un Pakistanais a publié une vidéo sur internet dans laquelle il disait être venu au Canada «pour tuer la blasphématrice Asia Bibi». 

40 chrétiens emprisonnés pour blasphème aujourd’hui au Pakistan

Bien sûr les chrétiens du Pakistan se réjouissent de la libération d'Asia Bibi. Ils avaient prié pour un tel dénouement mais ils savent que tant qu’il y aura des lois sur le blasphème, ce qui est arrivé à Asia peut arriver à n’importe lequel d’entre eux.  

Ils sont une quarantaine, accusés de blasphème, à être condamnés à mort ou à purger une peine de prison à vie.

Une chrétienne occupe l'ancienne cellule d'Asia

D’ailleurs, la cellule qu’occupait Asia est aujourd’hui occupée par une autre chrétienne, Shagufta Kausar. Une mère de quatre enfants, accusée avec son mari, Shafqat Emmanuel, d’avoir envoyé des textos blasphématoires.

Condamnés à mort en 2014, le couple attend depuis 5 ans que leur appel soit examiné par la Haute Cour de Lahore. Ils sont défendus par le même avocat qu’Asia Bibi, Saif-Ul-Malook.