08.09.2017 /
Nigeria
/ news

Nigeria: Les chrétiens oppressés de toutes parts

Les violentes attaques se poursuivent contre les chrétiens du nord du Nigeria. Il s'y ajoute de multiples discriminations de la part des autorités.

Il fait déjà nuit le 15 août à Tudun Wada, lorsque des hommes armés font irruption au domicile de Baba Kale, un chrétien de 62 ans, et le tuent. En entendant le coup de feu, son fils Micah accourt. Il pousse un cri d'effroi. Les assaillants se retournent et l'abattent. Micah avait 20 ans.

Les veuves des deux hommes ont quitté les lieux à la hâte avec leurs enfants. Dans la soirée, les assaillants ont attaqué plusieurs autres familles chrétiennes et enlevé trois femmes et un bébé. Un grand nombre de chrétiens de la région ont alors pris la fuite.

Ce qui est arrivé à Tudun Wada, dans l'Etat de Kano, est fréquent pour les chrétiens du nord du Nigeria. Meurtres, enlèvements, destructions, discriminations, faim… tout est mis en œuvre pour qu'ils fuient la région. Les huit églises de Tudun Wada ont été détruites en 2010. Depuis, tous les efforts de reconstruction ont été réduits à néant par des actes de vandalisme, sous l'indifférence tacite des autorités.

Les chrétiens sur place se plaignent que le gouvernement non seulement favorise l'oppression des chrétiens par son indifférence mais y est impliqué activement dans certains cas. Un collaborateur de Portes Ouvertes qui s'est rendu à Kano récemment confirme ces déclarations. Les chrétiens font face à de nombreux obstacles pour acheter du terrain ou construire des églises. Ecoles et hôpitaux chrétiens ont tous été nationalisés. Les enfants chrétiens n'obtiennent pas de bourse d'étude et, dans bien des cas, ils ne sont même pas admis aux écoles publiques en raison de leur foi.

Mais à Tudun Wada, des chrétiens continuent à louer Dieu ensemble dans leur église en ruines. L'un des pasteurs a déclaré: «C'est Dieu qui bâtit son Eglise ici et les portes de l'enfer ne prévaudront pas contre elle. Peu importe la stratégie décidée contre nous. Nous savons que nous sommes plus que vainqueurs. Même si la situation est grave, notre foi est intacte et nous sommes bien décidés à rester.»

(Photo: Les chrétiens de Tudun Wada restent déterminés dans la foi)