28.12.2020 /
Nigeria
/ news

Nigéria: Boko Haram tue 11 chrétiens et kidnappe un pasteur la veille de Noël

La veille de Noël, les croyants du village de Pemi, dans l'État de Borno, au nord-est du Nigeria, étaient en train de se préparer à célébrer la naissance du Christ. Comme les chrétiens du monde entier. C'est alors que le groupe terroriste islamistes Boko Haram les a attaqué.

Le 24 décembre, les combattants de Boko Haram ont attaqué le village de Pemi, tuant au moins onze personnes, en kidnappant sept, dont un pasteur, et brûlant l'église. Ils ont également saccagé dix maisons et volé des fournitures médicales dans un hôpital avant de l'incendier.

Un responsable des autorités locales a déclaré à l'AFP que des militants sont entrés dans la forêt toute proche de Sambisa à bord de camions et de motos et ont ouvert le feu à l'aveugle sur ce village à prédominance chrétienne.

Pillage de Noël

Quelques jours auparavant, les responsables de la sécurité locale avaient averti qu'une attaque de Noël était probable. Le village de Pemi est situé à 32 kilomètres de Chibok, où le groupe terroriste islamiste a enlevé plus de 200 écolières en 2014. Nkeki Mutah, président de la communauté Chibok à Abuja, a déclaré à CNN qu'il pensait que le village de Pemi était spécifiquement visé parce qu'il s'agit d'une localité à majorité chrétienne.

"Depuis 2018, Boko Haram a attaqué à Chibok pratiquement toutes les deux semaines, tuant et enlevant des gens", a déclaré Mutah. "Ils veulent effacer Chibok de la surface de la terre."

Des dizaines d'ouvriers agricoles tués

Le mois dernier, les combattants du Boko Haram ont déclaré avoir tué des dizaines d'ouvriers agricoles. Selon l'ONU, les assauts de Boko Haram, qui durent depuis des décennies, ont tué au moins 36'000 personnes et chassé deux millions de personnes de leur foyer. Le groupe, dont le nom se traduit par "l'éducation occidentale est interdite", se bat pour renverser le gouvernement nigérian et créer un État islamique.