03.12.2019 /
Mexique
/ news

Mexique: la mafia ne supporte pas que les chrétiens se «mêlent» de ses affaires

La mafia mexicaine s'en prend aux chrétiens, car elle leur reproche de se «mêler» de ses affaires en venant en aide aux migrants.

Au Mexique, les chrétiens qui aident les migrants de la région frontalière avec les États-Unis sont particulièrement exposés aux représailles des groupes mafiaux.

Menacés avec une arme à feu

Mais la violence ne se limite pas à la frontière. Le 24 octobre, dans l'État de Jalisco, à l'Ouest du Mexique, des assaillants ont menacé avec une arme à feu le prêtre Alberto Ruiz Pérez et plusieurs religieuses, volant 20'000 pesos à leur église, soit environ 1'000 dollars. Ceux qui travaillent avec M. Pérez ont dit que son travail de soutien aux migrants dans un refuge faisait de lui une cible.

Enlevés depuis août

Plus tôt en octobre, la Commission interaméricaine des Droits de l'Homme a demandé au gouvernement de rendre compte des progrès réalisés pour retrouver le pasteur Aarón Méndez Ruiz et Alfredo Castillo de Luna. Ils ont été enlevés en août dans un refuge de migrants à Nuevo Laredo, près de la frontière américaine. Tous deux protégeaient les demandeurs d'asile cubains, qui sont particulièrement vulnérables en tant que cibles d'enlèvement parce qu'ils sont considérés comme susceptibles d'avoir des parents américains capables de payer une rançon. 

Enfin, dans l'État de Guanajuato, dans le Centre du Mexique, des criminels ont exigé de l'argent pour la protection des prêtres catholiques.