25.06.2018 /
Malaisie
/ news

Malaisie: l'épouse du pasteur Koh écrit au Premier ministre

Plus d'un an après la disparition du pasteur Raymond Koh en Malaisie, son épouse adresse une lettre ouverte au Premier ministre de son pays pour lui demander de faire avancer l'enquête.

Voilà plus d'un an que le pasteur Raymond Koh a été enlevé, le 13 février 2017. Son épouse Susanna a récemment adressé une lettre ouverte au Premier ministre de Malaisie pour faire avancer les recherches.

«Une enquête immédiate et indépendante sur la disparition»  

Susanna Liew, l'épouse du pasteur Koh, veut faire bouger les choses. Le 12 juin, elle a adressé une lettre ouverte au Premier ministre Mahathir Mohamad, dans le journal MalayMail. L'épouse d'Amri Che Mat, un musulman chiite disparu dans les mêmes conditions le 24 novembre 2016, est également signataire de cette lettre. Les deux femmes demandent qu'une «enquête immédiate et indépendante» soit menée sur la disparition de leurs maris.

«S’il vous plaît, aidez-nous à savoir ce qui est arrivé à nos maris, qui les a enlevés et où ils sont maintenant. Nous voulons les revoir près de nous. Nous vous supplions au nom de la justice. Nous plaidons pour la vérité», ont-elles écrit.

Les deux épouses, Suzanna Liew et Norhayati Mohd Afriffin, constatent le peu d'effort du gouvernement pour retrouver leurs maris.

Une série de 3 kidnappings dans les mêmes conditions

Le 13 février 2017, le pasteur Raymond Koh, âgé de 62 ans, disparaît près de son domicile à Petaling Jaya, lors d’une véritable opération commando menée par une quinzaine d’individus à bord de trois véhicules 4x4 noirs. L’enlèvement se produit en présence de nombreux témoins, et est diffusé dans les médias.

Malgré les rebondissements de l'enquête de police, les recherches n'ont pas abouti, laissant sa famille et toute la communcauté chrétienne dans l'inquiétude. 

Le pasteur Koh n'est pas le seul à avoir disparu  : 

En novembre 2016, Joshua Hilmy, pasteur d’arrière-plan musulman, et son épouse Ruth Sitepu ont mystérieusement disparu de leur domicile à Petaling Jaya.

C'est également à cette date qu'a été revu pour la dernière fois Amri Che Mat, fondateur de l'organisation Perlis Hope. Sa voiture a été retrouvée abandonnée.

En Malaisie, Monarchie Constitutionnelle Fédérale, l'extrémisme islamique représente la principale source de persécution des chrétiens et les citoyens malais sont tous censés être musulmans.