05.02.2021 /
Malaisie
/ news

Malaisie: Baptisés dans une rivière en crue!

Les inondations et la pandémie n’ont pas ébranlé la foi des chrétiens de Malaisie: cinq nouveaux convertis se sont fait récemment baptiser dans des eaux diluviennes.

«Au milieu de cette catastrophe naturelle, il y a de la place pour la louange», s’émerveille Mikal (pseudonyme), un partenaire local de Portes Ouvertes en Malaisie. Suite à un séminaire «Tenir ferme dans la tempête» qu’il a organisé dans une église, cinq personnes ont décidé de se faire baptiser.

Inondations et Covid-19

Le titre du séminaire était de circonstance… En ce mois de janvier, la mousson a été particulièrement violente et les pluies torrentielles ont généré de fortes inondations et un glissement de terrain. À tel point que, dans plusieurs États, on ne voyait plus que le toit des maisons et des bâtiments.

Mais ce n’est pas tout. Cette catastrophe s’ajoute aux conséquences de la pandémie, avec un confinement renforcé qui aurait pu ébranler la foi des chrétiens. 

Mikal explique: «Certains chrétiens qui travaillent dans les champs ont subi d’importantes pertes pendant le premier confinement dû au Covid-19.» En effet, ils n'ont pu rentrer aucune de leurs récoltes. Lors du déconfinement, les agriculteurs chrétiens n'ont pas perdu espoir et ont commencé à replanter… mais au moment précis de la nouvelle récolte, les inondations ont tout détruit!

Un abri dans la tempête

Malgré les épreuves cumulées de la pandémie et des inondations, les chrétiens malais tiennent bon. Suite au séminaire «Tenir ferme dans la tempête», qui aide les chrétiens à faire face à la persécution, les nouveaux baptisés et de nombreux autres chrétiens grandissent dans la foi et témoignent de Jésus auprès de leurs voisins musulmans. Comme le prophète Ésaïe, ils peuvent louer Celui qui est «un refuge pour le faible, un refuge pour le malheureux dans la détresse, un abri contre la tempête.» Une foi indispensable dans un pays où, d’après la loi, les Malais n’ont pas le droit de quitter l’islam (sauf dans l’État du Sarawak).

Distribuer des bibles: une priorité

En Malaisie, de nombreux chrétiens n’ont jamais lu la Bible. Former les chrétiens est donc central. L’un de nos partenaires sur place, qui a eu le privilège de distribuer des bibles l’an dernier, se souvient de l’émotion des villageois qui en recevaient une: «Beaucoup d'entre eux n'avaient jamais vu de bible, alors, pouvoir en tenir une dans les mains a ému certains d’entre eux aux larmes. Leurs ‘merci’ étaient si enthousiastes! Ils sont très pauvres et n'ont pas les moyens d’acheter de bibles, bien qu'elles soient largement disponibles dans le pays.» 

Les enfants étaient encore plus excités de recevoir leur première bible. Dès qu'elle a été entre leurs mains, ils ont commencé à la lire et ont demandé à nos partenaires de les aider à rechercher les différents versets qui leur plaisaient.