04.12.2019 /
Algérie
/ news

L'Union Européenne appelle l'Algérie à rouvrir les églises

Les eurodéputés adoptent une résolution appelant les autorités algériennes à rouvrir les églises mises sous scellés.

Les députés européens ont débattu jeudi dernier à propos de l'adoption d'une résolution officielle sur la situation des libertés en Algérie. L'occasion pour certains de rappeler la situation des chrétiens:

«Pourquoi ne pas parler en toute franchise, en toute sincérité, des persécutions contre les chrétiens?»

14 députés européens défendent les chrétiens algériens

Durant le débat, pas moins de 14 députés européens ont porté la voix pour les chrétiens algériens et souligné les récentes fermetures d'églises.

Finalement, ils ont adopté à une très large majorité une résolution officielle

Le texte rapporte que «depuis janvier 2018, les autorités algériennes ont fermé plusieurs églises» bien que l’Église protestante d’Algérie (EPA), l’organisation centrale, soit reconnue légalement. 

Le Parlement demande expressément «l’arrêt des violations de la liberté de culte des chrétiens, des ahmadis et d’autres minorités religieuses» et appelle les autorités algériennes à «rouvrir les lieux de culte».

Cette résolution sera transmise prochainement par le président du Parlement européen au gouvernement algérien.

Et aussi des députés français

Des hommes et femmes politiques en France ont aussi été touchés par les violations de la liberté religieuse en Algérie. Une douzaine de parlementaires français ont officiellement alerté le ministre de l’Europe et des Affaires étrangères sur la persécution des chrétiens en Algérie. Les questions sont consultables sur le site de l’Assemblée nationale.

Le Ministre Jean-Yves Le Drian s’est d’ailleurs exprimé sur les relations franco-algériennes dans le journal «La Provence» du 26 novembre: «La solution, c'est le dialogue démocratique, dans lequel chacun puisse exprimer sans crainte ses opinions. Et que les libertés d'expression, de religion, de la presse et de manifestation soient pleinement respectées.»

L'Algérie s'était engagée pour la liberté religieuse

Depuis septembre, on a assisté à une multiplication des fermetures d’églises protestantes en Algérie: 6 nouvelles églises ont ainsi été mises sous scellés. Parmi elles, la plus grande