28.08.2020 /
Laos
/ news

Laos: Chrétiens chassés de leurs villages

Dans le nord du Laos, les chrétiens d'origine bouddhiste sont exclus de leurs communautés villageoises et agressés physiquement.

Récemment, un chef de village a ordonné aux membres de la communauté de s'armer de marteaux, de couteaux et de fusils afin de démolir les maisons des chrétiens vivant dans le village. Ceux qui ne voulaient pas y participer devaient payer une amende. Les chrétiens ont invoqué un décret officiel qui reconnaît leur foi comme une religion légale. Mais la destruction a suivi son cours. Lorsque les familles se sont adressées aux autorités locales pour obtenir de l'aide, elles n’ont reçu aucun soutien et ont été forcées de rester dans les ruines de leurs maisons. Le chef du village a une nouvelle fois incité les chrétiens à renier leur foi. Comme ils restaient inébranlables, leurs maisons ont été complètement détruites, ils ont été bannis du village et leurs terres ont été données à d'autres villageois. Ils ont construit des abris de fortune dans les champs, mais même ceux-ci ont été rasés à l'instigation des autorités.

Tel est aussi le vécu de Sop* (photo), 43 ans. Par son témoignage, son épouse Dara* ainsi que d'autres membres de sa famille et des voisins ont également confié leur vie à Jésus. Leurs rencontres ont suscité le mécontentement des autorités, si bien que le chef du village a voulu y mettre fin: Sop devait abandonner sa foi ou quitter le village. Peu de temps après cet ultimatum, Sop a été battu et sa maison a été incendiée.

Dans le nouveau village, la famille a rapidement subi de graves attaques, car certains habitants ont cru Évangile après avoir été guéris. La police a alors menacé Sop, et les villageois ont brûlé sa rizière et démonté son tracteur. Mais Sop est déterminé à rester fidèle à Jésus en toutes circonstances: «S'ils veulent me tuer, je n'ai aucun problème avec cela, parce que je sais où je vais.»

Grâce aux partenaires locaux de Portes Ouvertes, Sop et Dana ont pu assister à une réunion de responsables d’église de maison où ils ont pu échanger avec d'autres croyants ayant également connu la persécution. Le couple peut désormais proposer des cours d'alphabétisation après avoir reçu une formation de Portes Ouvertes. Bien qu'ils enseignent à l'aide d'histoires bibliques, cette activité leur apporte aujourd’hui l’estime de la part des autres villageois.

*Noms d’emprunt