28.06.2019 /
Iran
/ news

Iran: Une voix d’espoir pour le pays

En Iran, les chrétiens d'arrière-plan musulman sont systématiquement accusés de collusion avec les «ennemis de l'étranger».

Suri* a grandi dans une famille musulmane en Iran. Le jour de sa naissance, son père a subi une attaque cérébrale. Son état de santé s’est détériorée, entraînant des difficultés financières. C’était à cause de Suri, sa famille en était sûre, et elle l’a surnommée «la poisse».

Son père est décédé quand Suri avait seize ans. Elle était inconsolable et accablée d'une telle douleur face à la vie  que le suicide lui semblait l’unique solution. Avant de passer à l’acte, elle a cependant prié: «Dieu, si tu existes, montre-moi que tu t’intéresses à moi!»

Le lendemain, Suri se rendait à un cours de théâtre avec son amie Elnaz. Cette dernière, convertie au christianisme depuis deux jours, a partagé avec Suri le pardon et l'espérance qu'elle avait trouvés en Christ. A son tour, Suri a confié sa vie à Jésus, touchée par son amour inconditionnel. Désormais, la jeune fille devait garder sa nouvelle foi secrète, sa vie était en danger.

Suri a rejoint une église clandestine et en est même devenue la responsable au fil des ans. Mais un soir, une trentaine de policiers ont fait irruption dans l’église de maison lors d'une réunion secrète. Suri a été arrêtée et interrogée pendant deux semaines avant d’être relâchée. Elle savait qu'elle n'avait que peu de temps pour quitter le pays, car elle pouvait être arrêtée à nouveau et détenue beaucoup plus longtemps. Des amis l’ont aidée à fuir.

Aujourd'hui, Suri vit dans un endroit sûr. Dieu l'utilise pour répandre l'Evangile dans son pays d’origine: elle reçoit les appels adressés à une hotline chrétienne qui diffuse des émissions en Iran.

La société iranienne est de plus en plus marquée par le désespoir. En même temps, on observe une très grande ouverture à l'Evangile. Suri communique avec des adolescents musulmans, des épouses en souffrance, des personnes désespérées en recherche, des chrétiens clandestins. Ils ont tous besoin de conseils, de prière, de direction et de vérité. Et qui mieux pour y répondre que quelqu’un qui comprend ce que c'est que de grandir sans espoir en Iran? Suri partage l'amour inconditionnel de Jésus avec ces correspondants d’Iran, avides d’entendre la vérité. Ils encourent un grand risque en appelant la hotline. «Ils savent que c’est dangereux, mais ils ont besoin de ce contact», explique Suri.

«Le travail que je fais est très important», ajoute Suri. «Les gens cherchent des réponses partout. Mais c'est seulement en Dieu qu'ils ressentent la paix qu'ils ont toujours cherchée.»

* Prénom d’emprunt