28.04.2020 /
Iran
/ news

Iran: définitivement libre grâce au covid-19

Libéré sous caution à cause du COVID-19 en Iran, le chrétien Amin Khaki a été informé qu'il n'aurait pas à purger le reste de sa peine.

En Iran, le 6 avril, les autorités de la prison où Amin Khaki était détenu l'ont informé qu'il était définitivement libre et qu'il n'aurait pas à revenir pour purger la fin de sa peine. Il pourra en outre récupérer sa caution d'un montant de 50 millions de tomans soit environ 3000 francs.

Une libération anticipée grâce au COVID-19

Amin avait en effet été libéré sous caution le 2 mars à cause de la propagation rapide du COVID-19 en Iran et de la menace qu'il représente.

Il avait été arrêté avec 4 autres chrétiens en décembre 2017 dans la ville de Rasht quand les forces de sécurité ont fait irruption dans la maison où ils étaient réunis.

Jugé en mars 2019 il avait été condamné à 14 mois de prison pour «propagande contre le régime et participation au réseau d'églises de maison». Pour les 4 autres, seule la charge de «propagande contre le régime» avait été retenue et ils avaient été condamnés à 4 mois de prison.

Le 6 juillet 2019, ils avaient été convoqués tous les 5 à la prison centrale de Karaj pour y purger leur peine. Quand les 4 autres chrétiens sont sortis le 9 octobre au bout de leur 4 mois de détention, Amin, lui était resté, jusqu'à ce qu'il soit libéré le 2 mars sous caution.

Rokhsareh est libre aussi!

Cette bonne nouvelle intervient peu de temps après l'annonce de la libération de Rokhsareh (Mahrokh) Ghanbari. Le 4 avril, cette chrétienne a également été informée qu'elle n'aurait pas besoin de réintégrer la prison pour terminer d'y purger sa peine d'un an d'emprisonnement pour «propagande contre le système».