31.01.2020 /
Iran
/ news

Iran: Appel à la prière pour une chrétienne iranienne

Nous appelons à la prière pour la militante chrétienne d’origine musulmane Fatemeh (Mary) Mohammadi, dont on n’a aucune nouvelle depuis son arrestation à Téhéran le 12 janvier dernier.

Fatemeh (21 ans), ou Mary comme elle aime à être connue, a déjà été inquiétée à plusieurs reprises par les autorités, comme nous le relations dans notre News du 26.07.2019.

Fin décembre 2019, alors qu'elle s'apprêtait à passer un examen d'anglais, Fatemeh a reçu un message l'informant qu'elle était expulsée de l'université Azad de Téhéran, sans que cette décision soit justifiée. Cependant, Fatemeh attribue cela à ses condamnations antérieures et à ses activités chrétiennes.

Elle a déjà purgé six mois de prison pour avoir fréquenté une église de maison. La veille de son expulsion de l'université, elle avait évoqué dans un tweet le cas de dix chrétiens d'arrière-plan musulman actuellement en prison à cause de leurs activités religieuses pourtant pacifiques.

Le 12 janvier, Fatemeh se trouvait près de la place Azadi à Téhéran alors que des manifestations étaient en cours suite à l'abattage de l'avion de ligne ukrainien. Elle a alors été arrêtée et emmenée vers une destination inconnue. Depuis lors, ses amis n'ont reçu aucune nouvelle sur sa santé ou son lieu de séjour et sont très inquiets.

Fatemeh est l'une des rares militantes chrétiennes qui ait décidé de continuer à vivre dans son pays. Sur les réseaux sociaux, elle n'hésite pas à dénoncer ce que vivent au quotidien les chrétiens iraniens. Elle fait campagne pour les droits légaux des convertis chrétiens en Iran et la liberté de fréquenter un lieu de culte chrétien.

La persécution subie par Fatemeh est malheureusement partagée par beaucoup de chrétiens en Iran, durement opprimés pour leur foi. L’année passée, le Rapporteur spécial des Nations Unies sur les Droits de l'Homme en Iran, Javaid Rehman, avait déclaré que les églises de maison sont «constamment prises pour cible» par la République islamique d'Iran, et que «toutes les formes de harcèlement et d'intimidation sont malheureusement réservées aux convertis chrétiens».

L'Iran se classe 9e sur l’Index mondial de persécution 2020.

(Source et photo: © Article 18)