03.08.2018 /
Indonésie
/ news

Indonésie: les minorités religieuses unies contre la fermeture de lieux de culte

Plus de 100 personnes parmi les minorités religieuses chrétienne et musulmane se sont rassemblées à Java-Ouest. Leur but: protester contre la fermeture de lieux de culte.

Des chrétiens indonésiens et des musulmans ahmadis unis pour une même cause du 27 au 29 juillet. Ils étaient une centaine à se rassembler devant le siège de la Commission nationale sur la violence contre les femmes à Jakarta et à Bekasi, à Java-Ouest, pour protester contre la fermeture et la destruction de leurs lieux de culte.

Trois lieux de cultes concernés

Il s’agit des chrétiens de l'église protestante Filadelfia Batak à Bekasi, à Java-Ouest, de l'église chrétienne Yasmin GKI (Gereja Kristen Indonesia) à Bogor, à une cinquantaine de kilomètres de Jakarta, et de musulmans de la communauté Ahmadiyya, minorité religieuse originaire d'Inde. Ces communautés ont vu leurs lieux de culte détruits ou fermés.

La manifestation, parrainée par des groupes locaux de défense des droits de l’homme, comprenait plusieurs événements, et a donné lieu à un partage d’expériences ; quelques anonymes ont eu l’occasion de témoigner de la discrimination dont ils ont été victimes.

«Notre église est peut-être scellée, mais cela ne limite pas notre amour pour nos voisins, y compris les musulmans», a déclaré André, 27 ans, de l'église GKI Yasmin.

Un évènement sportif fédérateur

Le 29 juillet, plus de 3500 personnes, catholiques pour la plupart, ont participé à un marathon de collecte de fonds intitulé «Run4U» et organisé par l'archidiocèse indonésien de Jakarta.

Les fonds ont été collectés pour la reconstruction d'églises en Indonésie. Chaque participant a contribué à hauteur de 200’000 roupies (ce qui représente environ 11€).

29 faits violents de persécution à Java-Ouest

En Indonésie, les attaques contre les minorités religieuses se produisent fréquemment et sont souvent laissées impunies. Le 13 mai, 3 bombes ont explosé à 10 minutes d’intervalles dans 3 églises de Surabaya, laissant des familles entières dans la détresse.

Selon l'Institut de Setara pour la démocratie et la paix, avec 29 faits recensés, Java-Ouest a connu le plus grand nombre de faits violents de persécution en Indonésie en 2017.

L'Indonésie occupe le 38ème rang dans l’Index Mondial de Persécution des Chrétiens. Les chrétiens représentent environ 12% de la population indonésienne. Les musulmans ahmadis sont quelques centaines de milliers sur les 200 millions de musulmans que compte le pays.