26.10.2020 /
Indonésie
/ news

Indonésie: une église dénonce les discriminations envers les chrétiens

En faisant appel à la Commission Nationale des Droits de l'Homme, une église protestante indonésienne interpelle sur les discriminations qui touchent les chrétiens dans le pays.

Les paroissiens de l'église Gereja Kristen Protestan Pakpak Dairi, située dans le district de Singkil, dans la province d'Aceh à l'Ouest de l'Indonésie, sont exaspérés. Cela fait 5 ans que leur église a été réduite en cendres et le gouvernement ne se préoccupe pas de leur sort.

C'est pourquoi l'église a décidé de faire appel à la Commission Nationale des Droits de l'Homme pour dénoncer la manière dont les chrétiens sont traités et les discriminations dont ils sont victimes:

Depuis 5 ans ils se réunissent sous une tente, faute de bâtiment. Ils attendent toujours que la justice statue sur l'incendie criminel qui a détruit leur église. Ils ont fait une collecte d'argent pour construire un presbytère afin de loger les pasteurs de l'église. La construction a commencé et à présent les autorités leur demandent d'arrêter.

250 signatures requises pour construire le presbytère

Dans une lettre datée du 3 septembre, les autorités ont demandé aux chrétiens d'arrêter la construction du presbytère. Elles prétextent que l'église ne respectait pas les règles en vigueur régissant la construction d'un bâtiment de culte. Or, comme le souligne le responsable du comité de construction, il s'agit d'un bâtiment résidentiel et non cultuel.

Pour pouvoir construire un lieu de culte, la loi prévoit que l'église obtienne 140 signatures de paroissiens et 110 signatures de membres d'autres religions. Pour mettre toutes les chances de son côté, l'église avait rempli ces exigences pour le presbytère. Mais petit à petit, les signataires musulmans avaient tous retiré leur soutien sous la menace des imams.

Pour Boas Tumangger, président d'une association chrétienne locale, «le gouvernement considère que le presbytère nuira à l'harmonie interreligieuse et sera une source potentielle de conflit social.»

Il poursuit: «Nous avons déjà reçu deux courriers nous intimant d'arrêter la construction et un troisième ne devrait pas tarder. Ensuite, les autorités viendront démolir notre construction et quiconque s'y opposera sera accusé de rébellion et jeté en prison.»

11 églises détruites

En octobre 2015, dans la province d'Aceh, la seule du pays à être régie par la charia, des islamistes, accompagnés par la police avaient incendié 11 églises dont l'église Gereja Kristen Protestan Pakpak Dairi.

Les musulmans locaux avaient fait pression sur la police pour qu'elle ferme les églises qui n'étaient pas enregistrées officiellement auprès des autorités.

Les violences avaient poussé des milliers de personnes à fuir dans la province voisine de Sumatra du Nord.