12.06.2020 /
Indonésie
/ news

Indonésie: Le courage d'une petite fille

Survivante d'un attentat dans son église en 2016, la petite Trinity (photo) poursuit son long chemin vers la guérison. Son courage est admirable.

Trinity est une survivante de l’attentat à la bombe qui a horriblement brûlé de très jeunes enfants dans la cour de l’église de Samarinda (Indonésie) en novembre 2016. Ses blessures nécessitent régulièrement l’intervention de spécialistes en Chine. Elle y est retournée il y a quelques semaines avec Sarina, sa maman.

«Selon les médecins, le degré de guérison atteindra 70 à 80 % tout au plus», soupire Sarina qui a envoyé quelques vidéos à notre équipe. Nous ne diffusons pas ces vidéos car les cris de douleur de Trinity sont traumatisants, au point que le médecin n’a pas le cœur à poursuivre la procédure. «Cela va retarder la guérison, mais il faut prendre en compte les effets émotionnels et psychologiques sur Trinity», dit sa maman qui doit elle aussi rassembler tout son courage pour supporter les souffrances.

Le Covid-19 rend la situation encore plus difficile pour Trinity et Sarina. Ni le docteur David, le médecin indonésien qui les accompagne et les traduit depuis le début, ni aucun membre de leur famille ne sont en mesure de se rendre en Chine pour les soutenir en ce moment. «Il est difficile de communiquer avec les médecins et le thérapeute sans le docteur David», explique Sarina. Elle nous confie: «Mes enfants restés à Samarinda me manquent, ainsi que mon mari qui travaille dans un pays lointain pour subvenir aux besoins de ma famille, mais je dois tenir bon.»

Le chemin de Trinity est semé d’obstacles qui pourraient anéantir ses forces et celles de sa famille. Or, ils sont surmontés les uns après les autres, comme par exemple l’obstacle financier occasionné par cette situation. Grâce à l’église de Samarinda, à une amie de la famille qui a partagé l’histoire de Trinity sur les réseaux sociaux et au soutien de Portes Ouvertes, suffisamment de fonds ont été récoltés pour les voyages et les traitements de Trinity en Chine. Sarina partage avec reconnaissance la réalité des miracles de Dieu: «Vous êtes tous comme les ailes de Dieu qui nous couvrent et nous protègent tout au long de ce parcours.»

La douleur physique et émotionnelle, le coût des soins, les déplacements compliqués par la pandémie et les barrières linguistiques sont autant de difficultés que nous pouvons porter dans la prière, par amour envers Trinity et ses parents, afin que Dieu opère d’autres miracles dans cette famille très éprouvée.