17.01.2020 /
Corée du Nord
/ news

Index 2020: Les chrétiens de ces pays ont besoin de nos prières

Corée du Nord, Afghanistan, Somalie. Trois pays très différents avec un point commun: les chrétiens y vivent sous une persécution extrême. Prions pour eux en particulier.

La Corée du Nord, l'Afghanistan et la Somalie sont les pays où les chrétiens subissent les plus graves persécutions aujourd'hui. C'est ce qu'indique l’Index mondial de persécution 2020 qui a paru il y a deux jours. Il recense les 50 pays où les chrétiens sont le plus persécutés en raison de leur foi. 

1er rang: Corée du Nord
Nulle part au monde, la persécution des chrétiens n’est aussi brutale et impitoyable qu’en Corée du Nord, en tête de l’Index depuis 2002. Le pays est dirigé d’une poigne de fer par la famille Kim depuis 1948. Le culte de leur personnalité ne laisse pas la moindre place à une autre religion. Les 300’000 chrétiens qui y survivent doivent garder leur foi secrète, et même les parents ne peuvent pas en parler à leurs enfants tant qu’ils n’ont pas l’âge de comprendre le danger que cela implique. Le simple fait de posséder une bible peut vous envoyer en camp de travail. Malgré cela, non seulement l’Église nord-coréenne survit, mais elle est en croissance constante.

2e rang: Afghanistan
Les rares chrétiens étrangers ont quitté le pays et les chrétiens afghans sont tous issus d’un arrière-plan musulman. Ils vivent sous la menace permanente de l’extrémisme islamique, auquel s’ajoutent les rivalités ethniques, la corruption et la criminalité. Tout chrétien découvert est un déshonneur pour sa famille, qui n’hésitera pas à le faire disparaître. S’il s’agit d’un commerçant par exemple, sa boutique sera détruite. Dans un tel contexte, les quelques milliers de chrétiens afghans s’entourent du plus grand secret pour vivre leur foi. Les contacts sont rares, mais un Afghan de la communauté chrétienne, totalement clandestine, affirme: «Nous n’avons pas peur. Nous sommes forts et pleins d’espérance. Nous savons que Jésus reviendra. C’est pour cela qu’il y a tant de souffrance et tant de persécution.»

3e rang: Somalie
Selon la Constitution, l’islam est déclaré religion d’État. Toute conversion au christianisme est donc illégale. Quitter l’islam équivaut à commettre une trahison impardonnable envers la famille et le clan. Les islamistes radicaux (shebabs) ont déclaré publiquement vouloir débarrasser le pays de tous les chrétiens. Ils s’appuient sur les clans qui structurent la société somalienne pour obtenir le moindre renseignement sur d’éventuels chrétiens afin de les éliminer sans merci et en toute impunité. En Somalie, la vie des chrétiens dépend de leur prudence. Les quelques centaines de chrétiens sont le plus souvent isolés. Rares sont ceux qui parviennent à se réunir en petits groupes pour partager leur foi et s’encourager les uns les autres.  

Qu’il soit Nord-Coréen, Afghan ou Somalien, chaque chrétien qui vit dans un contexte de persécution extrême est précieux devant Dieu. Nous qui pouvons prier en toute liberté, gardons dans notre cœur en particulier nos frères et sœurs de ces nations.