24.05.2019 /
Inde
/ news

Inde: Victoire électorale du BJP - Portes Ouvertes appelle à ne pas fermer les yeux

Romanel-s/Lsne, le 24 mai 2019 - Alors que le BJP de Narendra Modi revient au pouvoir en Inde, Portes Ouvertes appelle la communauté internationale à faire pression sur le gouvernement indien pour qu'il mette fin aux violations croissantes des droits de l'homme dont est victime la minorité chrétienne dans ce pays.

Crainte d’une escalade de la violence

En Inde, la violence contre les chrétiens existe depuis des décennies, mais elle s'est intensifiée depuis l'arrivée au pouvoir du BJP (Bharatiya Janata Party) en 2014. Sans intervention internationale, la récente victoire de ce parti aux élections fait craindre sérieusement la poursuite de cette escalade. Alors que les partenaires locaux de Portes Ouvertes avaient enregistré 147 incidents de violence contre des chrétiens en Inde en 2014, ils en ont comptabilisés 216 rien qu’au cours du seul premier trimestre de 2019, dont deux meurtres. Début 2019, l’Inde s’est hissée pour la première fois au 10e rang de l’Index mondial de persécution de l’ONG.

«On ne peut pas fermer les yeux !»

« Depuis 2014, les extrémistes hindous ont créé un climat de haine et d'intolérance envers les minorités religieuses de l'Inde, principalement ses communautés chrétiennes et musulmanes », déclare Philippe Fonjallaz, directeur de Portes Ouvertes Suisse. En résulte une escalade de la violence, des discriminations sociales, des biens détruits, des discours haineux, des activités religieuses pacifiques non hindoues perturbées ou condamnées ainsi que de fausses accusations de « conversions forcées ». La communauté internationale ne peut pas fermer les yeux sur ces violations des droits de l'homme et doit faire davantage pour mettre fin à l'escalade de la violence et de la discrimination dont sont victimes les minorités religieuses en Inde. »

« Nous sommes aussi Indiens »

Un récent rapport réalisé par Portes Ouvertes formule diverses recommandations sur la manière dont la communauté internationale pourrait jouer son rôle pour mettre fin aux persécutions dont sont victimes les chrétiens et les autres minorités religieuses en Inde. Il s'agit notamment de créer un mécanisme international de surveillance pour documenter les cas de violence, d'intolérance et de discrimination contre les minorités religieuses de l'Inde, d'encourager le gouvernement à mener une campagne de sensibilisation de la population  pour promouvoir la valeur de la riche diversité ethnique et religieuse. Les ambassades devraient également communiquer avec les parlementaires et les fonctionnaires des États indiens qui ont adopté des lois anti-conversion »

Les partenaires de Portes Ouvertes en Inde demandent à l'Eglise du monde entier de se joindre à leur prière : « Priez pour que notre gouvernement dirige le pays avec sagesse et ne persécute pas les chrétiens ni les autres minorités. L'Inde est un pays riche en diversité, comme un jardin avec beaucoup de fleurs différentes. Priez pour que nous vivions en harmonie ».