14.06.2019 /
Inde
/ news

Inde: Une veuve se bat

En Inde, les convertis chrétiens sont les plus persécutés, notamment ceux d'origine musulmane. Si, en plus, il s’agit d’une veuve sans défense avec des enfants à charge, elle sera victime de discrimination et de persécutions multiples. Comme Areefa.

Areefa* est veuve depuis plus de dix ans. Elle et son défunt mari sont issus de la grande minorité musulmane de l'Inde. Se convertir de l'islam au christianisme au pays des hindous   est particulièrement dangereux, Areefa en a fait la douloureuse expérience. En effet, son époux a été tué par son propre frère. Une partenaire locale de Portes Ouvertes a rendu visite à Areefa et à ses deux enfants. Comment ce drame a-t-il pu se produire? Areefa raconte: «Quand nous avons commencé à grandir dans la foi, notre vie a changé du tout au tout. Nous avons tous deux travaillé dur, mon mari a cessé de boire, et Dieu nous a bénis. Puis nos proches nous ont jalousés et nous ont demandé de cesser de prier et de quitter l’Eglise. Ils disaient que nous trahissions notre tradition et notre culture.» Le frère alcoolique de son mari vivait sous le même toit et leur cherchait souvent querelle à cause de leur foi. Un soir, il s’est jeté sur son frère avec un couteau, le blessant mortellement.

Loin de soutenir la jeune veuve, sa famille l’a mise sous pression pour qu'elle retourne à l'islam. Areefa s’est retrouvée seule pour prendre soin de ses enfants. «Après le décès de mon mari, mes frères voulaient que je réintègre la maison et abandonne ma foi chrétienne, que je redevienne musulmane et épouse un membre de la communauté. Autrement, je ne pourrais compter sur aucune aide de leur part. Mais j'ai refusé parce que je voulais rester fidèle à Jésus», se souvient-elle.

Où a-t-elle puisé la force pour rester inébranlable? Surmontant ses larmes, Areefa répond avec détermination: «Jésus a promis d’être avec moi jusqu'à la fin du monde et de me fortifier. Je le sens près de moi, il me donne sa force.»

Portes Ouvertes a offert une machine à coudre électrique à Areefa afin qu'elle puisse subvenir aux besoins des siens. Grâce à des projets de subsistance, souvent liés à un groupe d'entraide et un plan d'épargne, Portes Ouvertes et ses partenaires soutiennent les chrétiens les plus persécutés en Inde. Nous les aidons à réaliser leur propre projet commercial. De nombreuses microentreprises, telles que des sites de compostage, de transformation du bois, des briqueteries et des ateliers de couture, ont ainsi été créées l'année dernière.

* Prénom d’emprunt