01.12.2019 /
Ethiopie
/ news

Ethiopie: Descente de police dans une église évangélique

Les protestants ne sont pas les bienvenus dans la ville de Debark au Nord de l'Éthiopie. 

On ne sait pas combien de chrétiens ont été emmenés ce jour-là. Les faits se sont déroulés le 3 novembre dernier. La police a arrêté les participants à un rassemblement d'étudiants chrétiens qui se déroulait à l'église «Ethiopian Fellowship of Evangelical Students», dans la ville de Debark, région d'Amhara, au Nord de l'Éthiopie. 

Les policiers ont ensuite fait pression sur les étudiants du groupe qui avaient été arrêtés pour qu'ils signent un accord afin de ne jamais plus se réunir à Debark, puis les a relâchés. Sept dirigeants religieux ont été détenus pendant trois jours, puis libérés après avoir signé un accord similaire.

Les protestants chassés de la ville

En mai dernier, les membres de l'église avaient reçu l'ordre de se déplacer à 80 km vers le Sud-Ouest, à Gonder City. Cependant la communauté n'a pas bougé, estimant qu'elle était en droit de rester. Une plainte a même été déposée par les responsables de l'église. 

Debark, ville d'environ 25.000 habitants, est un territoire contesté sur le plan religieux. L'Église orthodoxe éthiopienne considère la région de Debark comme sainte, et la pression sur les chrétiens protestants de la région ne cesse de croître depuis des années. En 2008 une église a été incendiée et la plupart des protestants ont déménagé à Gonder City, une ville beaucoup plus grande de plus de 150.000 habitants.

Source: WWM