29.03.2019 /
Ethiopie
/ news

Ethiopie: Attaques massives contre des chrétiens

Les 9 et 10 février dernier, des chrétiens ont été attaqués dans le sud du pays. Quelques jours après l'incident, nos partenaires sur place leur ont rendu visite pour les encourager.

Ce samedi-là, à Alaba, à environ 220 kilomètres au sud de la capitale Addis-Abeba, une foule de musulmans a progressé d'église en église en proclamant «Alahu Akubar!» (Allah est le plus grand). Ils ont détruit des bâtiments et du mobilier. 26 chrétiens ont été blessés en tentant de protéger leurs églises et ont dû être conduits à l'hôpital. Les agresseurs ont endommagé ou détruit 13 bâtiments, 14 motos et un certain nombre de bicyclettes, ainsi que des bibles.

Des témoins rapportent que l'attaque aurait été déclenchée par le discours d'un prédicateur islamique. La veille (vendredi, 8 février), il aurait incité les musulmans à s’en prendre aux chrétiens en s’appuyant sur une rumeur selon laquelle des chrétiens auraient incendié une mosquée dans une ville voisine et tué un imam. Il s’est avéré par la suite que la nouvelle était sans fondement. Selon les chrétiens d'Alaba, la rumeur a simplement servi de prétexte à l'attaque. La vraie raison, d’après eux, est la colère qui gronde face à leur zèle à répandre l'Evangile dans cette ville à majorité musulmane.

Les chrétiens ont aussi été très affectés par la passivité de la police locale. Selon des témoins, les policiers «se tenaient là sans intervenir» et se contentaient de regarder le chaos pendant trois heures. Ce sont les agents de la police fédérale dépêchés sur place qui ont finalement rétabli l’ordre.

L'un de nos partenaires, qui s’est rendu sur les lieux, rapporte: «Nous avons inspecté toutes les églises endommagées et avons pu rendre visite à certains des chrétiens blessés. Beaucoup de croyants et de responsables pleuraient.»

Mais il a aussi rencontré des chrétiens pleins de foi et d'espoir: «Un responsable d'église nous a dit: 'Avant l'attaque, nous n’étions pas très unis, mais cet incident a resserré nos liens'. Et un évangéliste qui a été blessé: 'Je remercie Dieu pour cet incident. Nous avons eu part à la vraie vie de Jésus et des apôtres'. Les responsables d’église nous ont remerciés pour notre présence et ont dit: 'Nous avons tous connu la peur et le découragement. Votre présence, plus que tout autre soutien, nous aide à surmonter la peur'.» Portes Ouvertes fournit, entre autre, de l'aide médicale aux personnes touchées.