18.09.2020 /
Erythrée
/ news

Érythrée: Fortifier les oubliés

La récente libération de quelque 20 chrétiens érythréens rappelle qu’entre 1200 et 3000 autres restent détenus en raison de leur foi dans des conditions effroyables.

L’information est passée quasiment inaperçue: le 9 septembre dernier, le gouvernement érythréen a libéré sous caution une vingtaine de chrétiens incarcérés depuis des années. Une décision peut-être liée à la pandémie de Covid-19. Cette bonne nouvelle met en lumière une autre réalité. L’Érythrée se situe au 6e rang de l’Index mondial de persécution. Des milliers de chrétiens y ont été emprisonnés pour avoir défié la loi de 2002 qui interdit tout culte en dehors de l'islam sunnite et de l'Église orthodoxe, catholique et luthérienne.

C’est le cas de Shiden* arrêté avec une quarantaine d'autres chrétiens pendant une réunion d’église secrète. Il a ensuite passé plus de dix ans dans trois prisons différentes, exposé à de fortes températures, au manque d'hygiène et à des railleries régulières pour renoncer à sa foi et ainsi mettre fin à ses souffrances. Shiden a refusé de céder.

Une fois par jour, une tasse de thé et une tranche de pain apparaissaient par un trou dans la porte. Il se demandait si quelqu'un savait s'il était encore en vie. Il a finalement été renvoyé chez lui de manière inattendue et sans aucune explication. Sa famille était ravie de son retour, mais lui était brisé. Sa mère nous dit: «À sa libération, il était très très maigre. Il bégayait quand il parlait.» Shiden est tombé dans une profonde dépression: à 30 ans passés, il avait du mal à accepter le fait qu'il avait manqué tant de choses: études, carrière, mariage, paternité... Et il n’a pas bénéficié des soins post-traumatiques dont il avait besoin.

Shiden ne réalise pas encore que ses années de prison et de persécution n’ont pas été perdues. En fait, elles ont été investies et il s’est amassé un trésor par amour pour Dieu. L’apôtre Paul qui lui aussi avait connu la prison écrivait: «Ces choses qui étaient pour moi comme des gains, je les ai regardées comme des pertes, à cause de Christ» (Philippiens 3:7). Prions pour que cette déclaration devienne réalité dans la vie de Shiden!

En effet, malgré tous ses tourments, la foi de ce chrétien est restée intacte. Mieux: elle a été fortifiée, comme le remarque John, son frère, qui rapporte les paroles de Shiden: «Je veux servir le Seigneur jusqu’à ma mort. Et dans l’avenir je recevrai la couronne de justice qui m'est réservée, que le Seigneur me décernera ce jour-là.»

*Nom d’emprunt