20.02.2015 /
Egypte
/ news

Egypte : La communauté chrétienne consternée

La décapitation de 21 coptes égyptiens en Libye jette le désarroi parmi les chrétiens d'Egypte. Le gouvernement a décrété sept jours de deuil national.

La vidéo postée le 15 février s'intitule «Message signé de sang, destiné à la nation de la croix» en référence aux chrétiens égyptiens, «peuple de la croix, adeptes de l'église hostile d'Egypte.» Les images montrent 21 captifs marchant en file indienne, menottés et vêtus d'une combinaison orange, surveillés par des hommes en noir masqués. Ils seront décapités. La macabre propagande se termine sur la menace de l'un des bourreaux: «Nous allons conquérir Rome.»

Les 21 victimes étaient des chrétiens de la région d'El Minya, en Haute-Egypte, qui travaillaient en Libye. Ils avaient été capturés en deux groupes le 29 décembre 2014 et le 3 janvier 2015, et détenus au vu de leur religion mentionnée sur leur carte d'identité.

Treize hommes venaient du même village: Al-Our. Beshir a perdu ses deux frères dans le drame: «Je ne réalise pas que je ne les reverrai plus. C'est parce qu'ils étaient chrétiens qu'ils ont été tués.» Le prêtre de Samalout, la ville d'où étaient originaires les autres victimes, déclare: «Tous les habitants sont plongés dans une profonde tristesse; les pleurs et les gémissements remplissent les maisons. Notre seule consolation, c'est que nos martyrs sont maintenant dans les cieux avec Jésus.»

Malgré leur chagrin, plusieurs éprouvent aussi une certaine fierté, comme l'exprime Shenouda qui a perdu son frère et son cousin: «Mon frère Lucas (27 ans) ne verra jamais sa fille née pendant qu'il se trouvait en Libye. En apprenant la nouvelle, ma mère s'est évanouie. Le cap de l'émotion est difficile à passer, mais je sais que Lucas et mon cousin Essam ont invoqué le nom de Jésus avant d'être exécutés. Ils n'ont pas renié le nom de leur Seigneur et Sauveur face à la mort. Ils ont gardé la foi jusqu'à l'ultime moment. Nous sommes fiers d'eux.»

Selon l'Agence Fides, le président Al-Sissi aurait promis de bâtir une église au nom «des martyrs d'Egypte» à El Minya, aux frais de l'Etat.(Photo: Janvier 2015, devant les bureaux de l'ONU au Caire: Des familles coptes manifestent contre l'enlèvement des leurs en Libye.)