04.12.2015 / Irak / news

Dans les camps du Kurdistan irakien, des femmes d'âge mûr sont source d'encouragement pour la communauté de réfugiés. Une équipe de Portes Ouvertes leur a rendu visite.

Ce sont les femmes plus âgées qui, par leur volonté d'espérer, sont les véritables moteurs de la communauté.

Les chrétiennes réfugiées n'ont jamais eu une vie facile. A Mossoul déjà, beaucoup d'entre elles subissaient le harcèlement quotidien des hommes, le voile leur était imposé dans certains quartiers. Aujourd'hui, elles portent encore les marques émotionnelles de leur vécu, cherchant leur place dans la...

27.11.2015 / Nigeria / news

Boko Haram, qui a perdu une partie de son territoire au Nigeria, multiplie ses attaques au Cameroun, au Tchad et au Niger.

Le déplacement de la menace terroriste confronte ces pays frontaliers à une violence sans précédent. Les cibles de Boko Haram restent les chrétiens, mais aussi les musulmans considérés comme trop modérés. Une rescapée se souvient du face à face avec les terroristes: «Chrétiens ou musulmans? - Chrétiens. - Couchez-vous sur le bord de la route!»

«Je pensais qu'ils tiraient en l'air, mais j'ai réalisé qu'ils venaient d'abattre mon mari et mes deux fils. J'ai...

20.11.2015 / Syrie / news

Face à l'avancée du groupe Etat Islamique, les chrétiens espèrent sauver la ville de Sadad, l'un des plus anciens lieux historiques de la présence chrétienne en Orient.

Trois kilomètres! Le 12 novembre, trois kilomètres seulement séparaient les combattants de l'organisation Etat Islamique de Sadad, dans l'ouest de la Syrie.

13.11.2015 / Laos / news

Menacé de mort par les autorités, Thomas* (29 ans) a dû fuir hors du Laos alors que sa femme et ses quatre enfants sont restés au pays.

«Je veux juste vivre en paix et continuer à partager l'Evangile. J'ai souffert toute ma vie et je rêve de liberté!», s'exclame Thomas qui ajoute: «En ce moment, personne ne prend soin de ma famille et notre ligne est sur écoute. Ma femme cultive des légumes pour survivre. Si seulement je pouvais revenir!»

06.11.2015 / Iran / news

Maryam Naghash Zargaran bénéficiait d'une permission de sortie pour être hospitalisée. Elle a pourtant été contrainte de réintégrer la prison, avant la fin de son traitement médical.

Le 27 octobre dernier, le médecin de la prison d'Evin, à Téhéran, prescrivait à Maryam (36 ans) une sortie provisoire de cinq jours en vue d'un séjour à l'hôpital. Mais le procureur général a ensuite refusé cette hospitalisation. Maryam est à nouveau en détention, obligée d'interrompre son traitement médical.