06.01.2020 / news

Jina ne sait pas où est son mari – et cela depuis six ans. Son fils Abraham n’avait qu’un an lorsque son père Robert a été enlevé à cause de sa foi. Abraham ne se souvient pas de son père – mais il ressent son absence chaque jour.

Ne pas savoir si Robert est encore en vie ni s’il reviendra un jour est douloureux et difficile à bien des égards pour Jina et Abraham.

01.01.2020 / Laos / news

«Le communisme n’est pas l’amour. Le communisme est le marteau avec lequel nous écrasons l’ennemi», selon la fameuse formule de Mao Zedong. Pour les autorités locales de l’endroit où vit Anya*, un village reculé de la tribu Bru dans les montagnes du Laos, l’ennemi, c’est le christianisme. Pourtant, avec la foi, une trousse médicale et une formation reçue de Portes Ouvertes, Anya démontre concrètement qu’il n’est pas «l’ennemi» de son peuple, mais qu’au contraire il œuvre pour son bien.

01.01.2020 / Vietnam / news

Quand le Vietnam est devenu un État communiste, dans les années 1970, il a interdit les pratiques religieuses, emprisonné les croyants, et les bibles sont devenues rares. Aujourd’hui, la persécution est plus subtile, mais encore très répandue dans les zones tribales des Hautes Terres centrales et du Nord. Portes Ouvertes fortifie l’Église persécutée au Vietnam depuis la fin des années 1980. Les problèmes que rencontrent les chrétiens dans les régions de forte persécution sont multiples.

Un chrétien âgé se rappelle que, plus jeune...

20.12.2019 / Corée du Nord / news

Expert de la persécution des chrétiens, Jan s’est rendu à maintes reprises en Corée du Nord. Il a aussi rencontré des Nord-Coréens qui ont fui leur pays. À partir de leurs récits, il a imaginé un 25 décembre dans le «goulag» nord-coréen:

Le froid est intense. La neige a blanchi les baraquements. Dans le camp, le rythme de cette journée sera le même que tous les autres jours. Quand Kwon* se réveille en ce matin de Noël, il ne se demande pas quel vêtement il va porter. Il enfilera le même uniforme sale de la veille, trop grand pour son corps amaigri.   

13.12.2019 / République centrafricaine / news

La République centrafricaine se remet avec peine d’une guerre civile qui a mis le pays à genou et qui a laissé des traces très douloureuses dans de nombreuses vies et familles. Au milieu de cette situation très difficile, des chrétiens se lèvent pour apporter de l’espoir.

Lors d’un voyage sur place en novembre dernier, deux membres de l’équipe de Portes Ouvertes Suisse ont eu l’occasion de rencontrer à Bossangoa le pasteur Richard* qui s’engage dans des projets communautaires permettant à des chrétiens locaux de se relever et de reconstruire.