11.09.2020 /
Inde
Myanmar
Bangladesh
/ news

Covid-19: Votre aide a un impact énorme en Asie

Grâce à votre soutien des dizaines de milliers de chrétiens ont déjà été secourus en pleine crise sanitaire dans différents pays d’Asie. 

En Asie, beaucoup de chrétiens ont souffert de malnutrition. Certains risquaient de mourir de faim, faute de pouvoir travailler, ou ont été exclus de la distribution alimentaire en raison de leur foi. Les équipes de nos partenaires sur le terrain ont été inondées d’appels à l'aide. 

Certaines situations étaient vraiment critiques, comme le raconte Saida, une de nos partenaires en Asie centrale. «Dans une communauté vivent un certain nombre de chrétiens sourds. Ils ont été ignorés lorsque l'aide gouvernementale est arrivée. Ils ont été forcés de manger de l'herbe pour survivre!» Saida exprime sa gratitude pour les prières et le soutien des chrétiens du monde entier. «Grâce à vous, nous avons pu leur fournir de la vraie nourriture. Votre aide a un impact énorme.» 

En Inde, de nombreux pasteurs se sont retrouvés sans revenus ni nourriture en raison de la fermeture des églises et de l’absence d’offrandes. «Avec humilité et gratitude, je vous remercie pour votre soutien», dit le pasteur Rajan* d’Inde. 

Fournir des provisions aux chrétiens dans le besoin est non seulement difficile mais aussi risqué. Rachel, équipière de Portes Ouvertes au Myanmar explique: «Nous pouvons être arrêtés ou agressés si nous sommes soupçonnés d'aider les chrétiens. Des groupes d’insurgés, des extrémistes bouddhistes et parfois même des voisins s’y opposent fortement.» Le directeur de Portes Ouvertes pour l’Asie ajoute: «Il est vite devenu évident que la crise du Covid-19 a amplifié les discriminations et les persécutions déjà existantes». 

Jusqu’à présent 163'000 chrétiens ont déjà pu bénéficier de notre aide aux Philippines du Sud, au Bhoutan, Népal, Malaisie, Indonésie, Sri Lanka et au Vietnam, en plus des pays et régions déjà mentionnés. Alors que l’aide d’urgence continue, nous lançons la seconde phase, cruciale pour la survie de l’Église persécutée. «Tant que des pays sont confinés et que leurs économies fonctionnent au ralenti, nous devons aider les chrétiens persécutés et discriminés», poursuit le responsable de Portes Ouvertes en Asie. Cette phase 2 signifie que nous allons développer des projets pour que les chrétiens parviennent à gagner un peu d'argent par eux-mêmes. En Inde, nos partenaires mettent en place de nouveaux cours de couture. Au Bangladesh, nous aidons les chrétiens à se lancer dans l'agriculture. Dans d'autres pays, nous les aidons à créer des boutiques. Ces projets débutent dès maintenant car les conséquences de la situation actuelle se feront sentir longtemps après la fin de la crise sanitaire. Merci de prier pour qu'ils puissent se mettre en place malgré les difficultés. 

*Nom d’emprunt