17.10.2014 /
Corée du Nord
/ news

Corée du Nord : L’aube d’un changement pour les chrétiens?

Des changements semblent se dessiner en Corée du Nord. Plusieurs signes montrent que le pouvoir absolu de Kim Jong-un serait compté… Mais pas celui du régime.

Invisible depuis début septembre, Kim Jong-un n'est réapparu que cette semaine en public. Cette absence suscite des questions et des hypothèses de la part des observateurs: Maladie? Crise politique? Risque de guerre civile? Ce qui est certain, c'est que le pouvoir de Kim Jong-un n'est plus absolu. De hautes personnalités qui évoluent sous les feux des projecteurs ne font plus état de la même allégeance envers leur dirigeant suprême. Ces petits indices dévoilent quelques fissures dans le bloc du pouvoir.

Le fait que le pouvoir ne soit plus seulement aux mains du successeur de Kim Jong-il signifie que les fissures observées dans l'appareil d'État pourraient s'agrandir et fragiliser le système. «Nous devons nous préparer à toute éventualité, et nous avons besoin de prier. Il est vraiment temps de prier», assure le coordinateur de Portes Ouvertes pour la Corée du Nord.

Le régime de Corée du Nord reste depuis douze ans le plus sévère contre les chrétiens, qui sont estimés à 300'000 environ, dont 70'000 enfermés dans des camps de travaux forcés tant la persécution est impitoyable.

Malgré ce contexte, l'Eglise clandestine continue à vivre dans l'espoir, la foi et l'amour. Un responsable chrétien de Corée du Nord nous dit: «Suivre le Seigneur, c'est comme porter une perle étincelante: même brisée, elle ne perd pas son éclat. C'est marcher par la foi en tout temps, sans douter. Voilà l'espérance et l'avenir de l'Eglise. Nous voulons que cette Église soit solide comme le roc. Sans compromis, la foi nous rend forts, même dans les pires circonstances. Je ne sais comment vous remercier pour votre amour et vos prières.» (Photo: Soldat nord-coréen)