15.11.2019 /
Corée du Nord
/ news

Corée du Nord: La chute du Mur de Berlin donne de l’espoir

Il y a un peu plus de 30 ans, le Mur de Berlin, symbole de la séparation entre l'Est et l'Ouest, est tombé. Cet événement historique donne de l’espoir pour la Corée du Nord où les chrétiens sont persécutés sans pitié.

Ce qui semblait impossible s'est fait à une vitesse vertigineuse comme de nombreux médias l’ont rapporté. Ils ont cependant omis de mentionner le grand nombre de personnes qui avaient prié à ce sujet depuis des années.

En 1982, Portes Ouvertes a lancé une campagne de prière de sept ans pour l'Union soviétique. Partout dans le monde, des prières sont montées pour que l'oppression communiste prenne fin. Un collaborateur nigérian de Portes Ouvertes se souvient: «On priait pour la chute du Mur aux réunions de prière à notre université.»

Les choses ont commencé à changer progressivement. Dès 1987, de nombreux détenus incarcérés à cause de leur foi ont été libérés des prisons et des camps de travail. Grâce aux réformes du secrétaire général du Parti communiste Gorbatchev, des dizaines de milliers de Nouveaux Testaments ont pu être envoyés par courrier aux chrétiens en URSS à partir de 1988. La démolition du Mur a finalement commencé en novembre 1989. Un membre de l'équipe Portes Ouvertes raconte: «Mon collègue et moi avons sauté dans la voiture pour nous rendre à Berlin afin de participer à cet événement historique. Quelle joie, quelle réponse à la prière! Maintenant, je prie pour la Corée du Nord. […]  Le Mur est tombé à Berlin, Dieu peut aussi le faire en Corée!»

Une telle évolution semble impossible en Corée actuellement. Mais des fidèles comme Hannah* voient aussi leurs prières exaucées. Elle a fui de sa Corée du Nord natale en Corée du Sud. Il y a quelques mois, elle a eu l'occasion de rencontrer certains de ceux qui prient pour les chrétiens en Corée du Nord depuis des années. Elle nous a écrit: «Dieu a ouvert les portes de la prison aux apôtres Paul et Pierre. D'une certaine façon, ma famille a vécu le même miracle, les portes de la prison se sont ouvertes et les chaînes sont tombées. Nous louons notre Père céleste qui a exaucé nos prières en prison.»

*Prénom d’emprunt