23.06.2017 /
Corée du Nord
/ news

Corée du Nord: Arrêté pour contact avec des chrétiens

Après une visite en Chine, un Nord-Coréen a été arrêté, accusé d'espionnage, rapporte Radio Free Asia.

Kim Seung Mo, 61 ans, avait rendu visite à des membres de sa famille vivant dans la province Jilin, près de la frontière nord-coréenne. A son retour, il a raconté à ses voisins que ses proches s'étaient rendus à une église où le pasteur avait récolté des habits usagés pour lui auprès des membres de sa congrégation. Kim Seung Mo a probablement été dénoncé auprès des autorités, car il a été arrêté le 3 juin.

Selon le contact auprès de Radio Free Asia, tout citoyen nord-coréen qui voyage en Chine doit s'annoncer aux autorités dès son retour afin de donner un rapport détaillé de son séjour. Kim Seung Mo aurait été accusé d'espionnage parce qu'il aurait omis de mentionner la visite de sa famille à l'église. Il a probablement été maltraité – des témoins oculaires parlent d'hématomes au visage, de lèvres éclatées et d'une blessure à la jambe.

Il arrive fréquemment que des étrangers ayant un quelconque rapport avec la foi chrétienne soient détenus en Corée du Nord. C'est ainsi que deux conférenciers américano-coréens en visite à la Pyongyang University of Science and Technology il y a quelques semaines ont été arrêtés alors qu'ils s'apprêtaient à quitter le pays. Les deux chrétiens étaient engagés dans des projets humanitaires.

Le régime nord-coréen considère la foi chrétienne comme une menace pour son pouvoir et la combat sans pitié. La Corée du Nord occupe la première place sur notre Index mondial de persécution depuis plusieurs années.

(Photo: Portraits des Leaders, à Pyongyang)