16.08.2019 /
Colombie
/ news

Colombie: Tué par balles sous les yeux de sa famille

Le 10 août dernier, des hommes armés ont assassiné le pasteur Plinio Rafael Salcedo qui vivait avec sa famille à La Caucana, au nord-ouest de la Colombie. Depuis quelque temps déjà, une lutte de pouvoir fait rage dans la région entre les milices armées et les guérillas.

L'incident s'est produit alors que le pasteur Salcedo, âgé de 39 ans, se reposait chez lui. Soudain, des hommes armés ont pénétré dans sa maison et ont tiré de nombreux coups de feu sur lui, devant ses enfants et sa femme. Le pasteur Salcedo dirigeait une église du Mouvement missionnaire mondial et était très respecté. Un collaborateur local de Portes Ouvertes le connaissait et le décrit comme un ambassadeur passionné de l'Evangile avec un grand amour pour Jésus et sa Parole. Une équipe de Portes Ouvertes rendra prochainement visite à la famille pour assister la veuve et apporter une aide pratique.

Plusieurs pasteurs ont déjà été assassinés dans la région, nous en avons parlé dans notre Newsmail du 15.2.2019. Rossana Ramirez, spécialiste de l'Amérique du Sud chez Portes Ouvertes, commente l'augmentation de la violence contre le clergé et les militants des droits de l'homme: «Le travail des églises locales dans les régions les plus négligées de la Colombie est indéniable. Même le président colombien a récemment reconnu dans un discours la tâche accomplie par les travailleurs sociaux des églises, travail qui contribue à endiguer la recrudescence de la violence […]. Les responsables d'église sont souvent pris pour cible parce qu'ils dénoncent les activités des groupes criminels et parce que leur influence chrétienne favorise un vrai changement de vie. Ils mettent ainsi un frein à la propagation de la criminalité et aux efforts de recrutement des réseaux criminels. Même si les statistiques sur les actes de violence sont élevées, il est probable que de nombreux incidents ne sont pas signalés par crainte de représailles.»