21.07.2019 /
Colombie
/ news

Colombie: les chrétiens wounaan, doublement vulnérables

En Colombie, 5 familles chrétiennes de la communauté indigène wounaan déplacées par les combats se sont vu refuser toute aide de la part de leur tribu à cause de leur foi.

5 familles chrétiennes de la communauté wounaan en Colombie ont été exclues de toute aide de la part de leur tribu en raison de leur croyance. 

Le 2 juin dernier, plus d'une centaine de familles d'un même village ont dû fuir à cause des combats de la guérilla. Les chefs de la tribu ont relogé toutes les familles... sauf les chrétiennesHeureusement, le gouvernement colombien a pu intervenir pour leur trouver un abri.

Considérés comme des traîtres par les chefs tribaux

Dans le Nord-Ouest de la Colombie, les chrétiens amérindiens sont considérés comme des traîtres par les chefs tribaux. En se convertissant, ils renoncent aux traditions culturelles et aux croyances ancestrales de la tribu.

Dans leur vie quotidienne, les chrétiens wounaan sont persécutés à la fois par les autorités indigènes et par la population. Ils sont discriminés, harcelés, on leur interdit l'accès aux services de base, ils peuvent même être la cible de violence. En juillet 2018, à Cordoba, les autorités tribales ont chassé des pasteurs. En décembre un responsable chrétien a reçu des menaces de mort et en janvier dernier, des chrétiens ont perdu leur emploi, et ont été également menacés de mort à cause de leur foi.

Double persécution

En plus d'être persécutés pour leur convictions, les chrétiens souffrent aussi de la violence qui gangrène le pays. Malgré l'accord de paix signé en 2016 entre le gouvernement et les FARC, de nombreux groupes paramilitaires continuent de s'affronter.

En juin dernier, des combats ont eu lieu sur le territoire où vit la communauté wounaan forçant près de 500 personnes à fuir en laissant derrière elles leurs maisons, leurs récoltes et tous leurs biens.

À cause de ces conflits entre groupes armés plus de 11 000 colombiens ont été déplacés depuis le début de cette année.