10.02.2021 /
Chine
/ news

Chine: les chrétiens accusés de propager le Covid-19

La pandémie repart en force dans la province chinoise de Hubei et des rumeurs stigmatisent les chrétiens sur les réseaux sociaux. 

Les chrétiens seraient responsables de l'explosion de nouveaux cas de Covid-19 dans la province de Hubei, dans l'Est de la Chine. C'est la rumeur diffusée par des messages postés sur WeChat et Weibo, des réseaux sociaux chinois.

La représentation locale de l'Association Patriotique Catholique Chinoise, agréée par l'État, s'indigne de ces rumeurs qui accusent les chrétiens sur les réseaux sociaux. 

Des rumeurs sans fondements

D'après ces rumeurs, ce sont les activités des catholiques locaux et des missionnaires étrangers dans la ville de Shijiazhuang qui seraient à l'origine du regain de l'épidémie. Depuis janvier les autorités de cette capitale provinciale avaient décidé de reconfiner la ville après la découverte de centaines de nouveaux cas. L'Association Patriotique Catholique Chinoise déplore: «Ces rumeurs violent les droits et les intérêts des prêtres et fragilisent l'harmonie et la stabilité de la société.»

Ces rumeurs ne reposent sur aucun fondement: les autorités catholiques rappellent qu'en raison des mesures prises pour lutter contre la pandémie, les missionnaires étrangers ne peuvent plus pénétrer dans le pays. Et qu'il n'y a de toute façon pas d'églises catholiques dans les districts mentionnés sur les réseaux sociaux. (Sources: AsiaNews.it et ucanews.com)

Campagne gouvernementale peu probable

D'après l'un de nos partenaires locaux, il est peu probable qu'il s'agisse là d'une campagne gouvernementale en vue de fermer les églises. Avec la crise sanitaire, les activités ecclésiales sont déjà suspendues dans la région. «Si l'État avait voulu fermer les églises, il s'y serait pris autrement», commente notre contact. Selon lui, rien ne déplaît davantage au gouvernement communiste chinois que l'instabilité sociale: «C'est quelque chose qu'il veut éviter à tout prix. C'est pourquoi insuffler la haine entre les communautés ne fait pas partie de son mode opératoire», conclut-il. 

Ce n'est pas la première fois que des chrétiens ont été  accusés de propager le Covid-19 . De telles accusations ont aussi été relevées en Somalie et en Ouganda.