04.10.2019 / news

Burkina Faso: les églises tirent la sonnette d'alarme

Face à la montée du terrorisme dans le pays, les églises du Burkina Faso lancent un appel à la communauté internationale. 

La Fédération des Églises et Missions Évangéliques (FEME), lance un vibrant appel à la communauté internationale pour venir en aide aux populations déplacées du Burkina Faso. Selon la FEME, il faut agir avant que le pays ne sombre dans le chaos. 

LIRE L'APPEL 

Le Burkina Faso connait une crise humanitaire sans précédent suite à l’intensification des attaques djihadistes dans le Nord du pays. Toute la population est concernée mais ces derniers mois, les chrétiens ont été spécifiquement ciblés. «Il s'agit d'un phénomène nouveau dans ce pays qui a une culture de tolérance interreligieuse qu'on ne retrouve nulle part ailleurs dans le Sahel», constate Illia Djadj, expert de Portes Ouvertes pour l'Afrique de l'Ouest. Il ajoute: 

«Si le Burkina Faso sombre dans le chaos, c'est toute la région qui sera affectée.»

En 2019, 27 chrétiens ont été assassinés dans 8 attaques ciblées. Des dizaines d'églises ont été fermées dans le Nord du pays pour éviter de nouvelles attaques. Un nombre inconnu de pasteurs et leurs familles ont été enlevés et restent en captivité, d’autres sont déplacés.

Selon l'ONU, 1,5 million de personnes sont estimées en besoin d'assistance humanitaire, soit 7,6% de la population du Burkina Faso. 

L'appel de Ouagadougou a été lancé mardi 1er octobre à Paris lors d'une conférence de presse donnée par Portes Ouvertes.