11.04.2019 /
Mexique
/ news

Amérique Centrale: ciblés par des organisations criminelles

Ils sont harcelés ou ont été tués à cause de leur foi. Fin 2018, des responsables chrétiens ont été les cibles d’organisations criminelles dans plusieurs pays d'Amérique Centrale.

Le crime organisé sévit en Amérique Centrale. À la fin de l’année 2018, plusieurs responsables d'église ont été la cible d'attaques ciblées par des organisations criminelles. 

Des cas d’agressions et de meurtres ont été recensés dans différents pays:

  • Au Honduras: le pasteur de l'église Foursquare à Intibucá a été enlevé dans son van. Une demande de rançon avait été faite mais les policiers ont pu le libérer. Le journal La Prensa a rapporté l’événement le 1er novembre 2018.
  • Au Salvador: le pasteur de l'église évangélique «La Voix de Dieu», a été abattu devant sa maison à Atiquizaya, dans le département d'Ahuachapán, par des individus armés non identifiés. Ces faits ont été rapportés par le journal Diario Libre le 4 novembre 2018.
  • Au Guatemala: le 12 février 2019, le quotidien Prensa Libre a relaté la violente agression du pasteur de l'église «Vie abondante» à Estanzuela, dans le département de Zacapa. Il a été attaqué avec des armes à feu et des machettes, puis tué, tout comme son fils de 28 ans. Il aurait été agressé pour avoir décidé de créer une nouvelle communauté religieuse dans la région.
  • Au Mexique: le 13 février 2019, d’après le journal El Heraldo, un groupe criminel a prétendu avoir enlevé un prêtre et exigé une rançon au siège de l'archevêque de San Luis Potosí. Mais la tentative a échoué.

Les groupes criminels s'opposent à l’Évangile

Pour les groupes criminels, ces attaques sont aussi un moyen d’empêcher que l’Évangile ne soit prêché. En effet, les actions menées par les chrétiens constituent un véritable obstacle aux activités criminelles. Les menaces de mort et les assassinats ne visent pas seulement à empêcher les églises d'atteindre les communautés, ils découragent aussi d'autres chrétiens d'annoncer l'Évangile dans la région. 

Les responsables d'église sont particulièrement visés par l'extorsion et l'enlèvement, car les criminels impliqués présument que les congrégations religieuses donneront les sommes d'argent demandées ou vendront des objets religieux de valeur afin d'obtenir le montant nécessaire.