Nigeria
Drapeau
Dirigeant
Muhammadu Buhari
Population
200 962 000
Chrétiens
93 791 000
Religion principale
Christianisme et animisme (Sud) / Islam (Nord)
Gouvernement
République fédérale


Contexte

Le pays est miné par les divergences ethniques et religieuses avec un Nord musulman, dont plusieurs États sont régis par la charia, et un Sud, chrétien et animiste. Cette hostilité est manifeste dans la Ceinture Centrale du Nigéria où les éleveurs peuls musulmans attaquent les cultivateurs chrétiens. Bien que repoussés dans le Nord-Est, les islamistes de Boko Haram restent une menace pour le pays.
 

Situation des chrétiens

  • Il existe de nombreuses églises et dénominations au Nigéria. 65 % des chrétiens du Nigéria sont protestants et 26 % sont catholiques.
  • Dans le Sud du pays, les chrétiens jouissent de la liberté de religion mais dans le Nord et la Ceinture Centrale, ils subissent de graves exactions de la part d’extrémistes islamiques. Le groupe Boko Haram, au Nord-Est, et les éleveurs nomades peuls, dans la Ceinture Centrale, leur font subir de terribles persécutions. Attaqués, ils sont tués, blessés, leurs biens sont détruits et ils se retrouvent privés de leur source de revenus. Dans les 12 États du Nord régis par la charia, ils sont discriminés et considérés comme des citoyens de seconde zone. Les chrétiens d’arrière-plan musulman subissent de très fortes pressions notamment de la part de leur famille.
  • Ce sont les colons portugais installés sur la côte atlantique aux XVe et XVIe siècles qui ont introduit le catholicisme au Nigéria. Au XIXe siècle, les esclaves libérés convertis ont évangélisé les habitants, et Samuel Adjai Crowther est devenu le premier pasteur anglican nigérian.
     

Exemples de persécution

  • 29 avril 2019 - Des djihadistes du groupe Boko Haram ont encerclé le village chrétien de Kuda dans l’État d’Adamawa. Ils ont tué les villageois et incendié les maisons. Ils ont attaqué une nouvelle fois le lendemain alors que les survivants enterraient les victimes. Les deux attaques ont fait 30 morts.
  • Avril 2019 - Le dimanche des Rameaux dans l’État du Nassarawa, une foule d’éleveurs peuls ont tué 17 personnes lors d'une cérémonie de baptêmes. Le Vendredi Saint, dans l'État de Benue, 11 croyants ont été pris en embuscade puis tués. Dans l'État de Gombe, le dimanche de Pâques, un officier de la protection civile a tué 13 jeunes lors d'une procession.
  • 19 février 2019 - Premier anniversaire de l’enlèvement de Leah Sharibu. Désormais âgée de 16 ans, cette jeune fille avait été enlevée par Boko Haram à Dapchi, au Centre du pays. Elle a été gardée en captivité car elle a refusé de renier sa foi chrétienne. Elle est devenue une esclave pour les djihadistes.
     

Autres groupes religieux persécutés

Musulmans chiites et témoins de Jéhovah.
 

Evolution de la persécution

Cette année encore, la violence se déchaîne contre les chrétiens nigérians : meurtres, agressions physiques, destructions ou vols de propriétés. Dans la Ceinture Centrale, ils sont tués ou déplacés par les éleveurs peuls (ou fulanis) qui veulent occuper leurs terres. Dans les 12 États qui ont adopté la charia, on les traite comme des citoyens de seconde classe.
 

Recommandations politiques

  • Engager le Département des Droits de l’Homme de l’armée à enquêter dans la Ceinture Centrale.
  • Combattre Boko Haram et la radicalisation, continuer les efforts pour la libération des otages (notamment Leah Sharibu et les filles de Chibok), engager une politique de déradicalisation en partenariat avec les ONG.
  • Assurer la mise en place des dispositions de la Convention sur les armes légères de la Cédéao.
     

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Rivalités ethniques et claniques

Persécution

Index mondial: 
12
Classement précédent: 
12