Malaisie
Drapeau
Dirigeant
Mahathir Mohamad
Population
32 454 000
Chrétiens
2 951 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
Monarchie constitutionnelle


Contexte

La Malaisie est un état multiethnique où les Malais, sunnites, qui représentent le groupe ethnique majoritaire, sont favorisés au détriment des ethnies minoritaires. Les libertés individuelles sont restreintes, notamment la liberté d’expression, la liberté d’association et la liberté de religion. Le nouveau gouvernement, élu en 2018, a envoyé des signaux encourageants en nommant deux chrétiens à des postes clés.
 

Situation des chrétiens

  • Plus de la moitié des chrétiens sont catholiques. On trouve aussi différentes dénominations protestantes, des églises indépendantes et des chrétiens d’arrière-plan musulman.
  • Les catholiques romains et les méthodistes sont surveillés par les autorités. Les églises protestantes indépendantes sont particulièrement ciblées car elles parlent ouvertement de leur foi. Être Malais, c’est être musulman, c’est pourquoi les nouveaux convertis sont les plus persécutés car changer de religion est considéré comme une trahison. Les chrétiens d’origine musulmane cachent souvent leur foi et se rencontrent en secret. S’ils sont découverts, ils risquent d’être rejetés par leur famille ou d’être forcés de divorcer. Parfois, ils sont envoyés dans un camp de rééducation, ou simplement disparaissent.
  • Les marchands nestoriens et perses apportent le christianisme dans les îles Malacca au VIIe siècle. Le christianisme se renforce avec l’arrivée des missionnaires portugais en 1511, puis avec celle des Britanniques en 1815. Seuls les expatriés britanniques pouvaient fréquenter les églises et un accord tacite interdisait d’évangéliser les musulmans. Vers la fin des années 1970, le gouvernement a expulsé tous les missionnaires.
     

Exemples de persécution

  • 3 juin 2019 - La commission des Droits de l’Homme de Malaisie met officiellement en cause l’implication de l’État dans l’enlèvement du pasteur Koh le 13 février 2017. L’État malaisien s’est servi d’agents de la branche spéciale de sécurité nationale Bukit Aman pour prendre le pasteur Raymond Koh en embuscade.
  • Courant 2019 - Une famille chrétienne d’arrière-plan musulman est étroitement surveillée par les autorités islamiques après qu’un voisin a découvert que toute la famille était devenue chrétienne. Nous ne pouvons en dire plus pour des raisons de sécurité.
  • 3 décembre 2018 - Le gouvernement de l’État du Sarawak a officialisé sa décision :  tout musulman souhaitant quitter l’islam doit s’adresser aux tribunaux de la charia, choisir un avocat de la charia et se soumettre à une « séance de conseil » de 180 jours. Si le converti refuse de se repentir, une date de procès sera alors fixée.
     

Autres groupes religieux persécutés

Hindouistes, bouddhistes, musulmans chiites.
 

Evolution de la persécution

Le processus d’islamisation progressive du pays, engagé par les nombreuses et très actives organisations musulmanes conservatrices, contribue à augmenter la pression dans tous les domaines de vie des chrétiens. Si le niveau de violence reste bas, le pasteur Joshua Hilmy et sa femme Ruth ainsi que le pasteur Koh sont toujours « portés disparus » depuis des années.

On note une forte activité missionnaire islamique auprès des chrétiens, notamment parmi les Bumiputera (autochtones), dans l’Est du pays. L’État de Sabah n’est déjà plus à majorité chrétienne depuis plusieurs années.
 

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
40
Classement précédent: 
42