Ethiopie
Drapeau
Dirigeant
Abiy Ahmed
Population
110 136 000
Chrétiens
65 776 000
Religion principale
Christianisme (Orthodoxie)/Islam
Gouvernement
République fédérale


Contexte

Abiy Ahmed, élu Premier ministre en 2018, a rétabli plusieurs libertés fondamentales, fait libérer des prisonniers politiques et permis à l’opposition d’exister de nouveau. En 2019, le pays a cependant connu une augmentation de la violence communautaire et le déplacement de millions de personnes. Une tentative de coup d’État a causé la mort de plusieurs hauts dirigeants, et entraîné de multiples arrestations.
 

Situation des chrétiens

La grande majorité est affiliée à l’Église Orthodoxe d’Éthiopie. Des églises protestantes se développent.

Les chrétiens issus d’églises non traditionnelles souffrent le plus, pris pour cible par le gouvernement et par l’Église orthodoxe d’Éthiopie. Les chrétiens d’arrière-plan musulman et les Orthodoxes qui se tournent vers le protestantisme sont persécutés par leur famille et par leur entourage. Dans certaines régions, ils sont rejetés par la société et privés d’accès aux ressources communautaires. Des foules, menées par des islamistes, attaquent et vandalisent des églises.

La famille royale éthiopienne s’est convertie au christianisme au IVe siècle. Le christianisme orthodoxe est resté religion d’État jusqu’en 1974. Le catholicisme a été introduit au XVIe siècle par les Portugais, mais ne s’est pas installé. Le protestantisme, quant à lui, est arrivé au XIXe siècle.
 

Exemples de persécution

  • 15 mai 2019 - Les membres de l’église évangélique « Mekane Yesus » de la ville de Robe dans l’État d’Oromia en Éthiopie, ont reçu l’ordre des autorités régionales de changer de lieu de culte pour motif de nuisance sonore. Une injonction surprenante pour les membres de l’église qui se réunissait dans ce même bâtiment depuis 10 ans sans le moindre incident. 
  • 10 février 2019 - Vers 10 h, une foule d’islamistes armés de bâtons, de pierres et d’essence s’est rassemblée avant d’attaquer 13 églises. 26 chrétiens ont été blessés. Dans ces violences, les policiers locaux sont restés inactifs pendant près de 3 heures, avant que les polices fédérales d’Awasa et de Wolayita Sodo n’arrivent.
  • Février 2019 - Un officier de police de la région Somali, à l’Est du pays, âgé de 25 ans, a été démis de ses fonctions pour avoir parlé de sa foi chrétienne à son travail. Il a dû déménager loin de chez lui, en raison de l’hostilité de ses collègues.
     

Autres groupes religieux persécutés

Mormons, témoins de Jéhovah.
 

Evolution de persécution

  • La persécution étau reste très forte pour un pays à majorité chrétienne et doté d’un gouvernement moins autoritaire que par le passé. L’Éthiopie descend dans le classement de l’Index en raison d’une légère baisse de la violence, moins de chrétiens ayant trouvé la mort cette année bien que les attaques contre les églises aient été plus nombreuses.
  • Le mécanisme de persécution varie selon les régions. Dans les régions d’Amhara et Tigray, il s’agit essentiellement du mécanisme supériorité ecclésiastique, tandis que dans le Sud-Est (Afar, Ogaden), la tendance est à l’extrémisme islamique.
     

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Supériorité ecclésiastique

Persécution

Index mondial: 
39
Classement précédent: 
28