Erythrée
Drapeau
Dirigeant
Isaias Afwerki
Population
5 310 000
Chrétiens
2 492 000
Religion principale
Islam/Christianisme (orthodoxie)
Gouvernement
Parti unique


Contexte

L’accord de paix historique signé entre l’Éthiopie et l’Érythrée en 2018 a renforcé la position du gouvernement sans apporter de changement positif dans le domaine des Droits de l’Homme. Le régime d’Isaias Afwerki reste très répressif. Il n’existe pas d’opposition politique, pas de liberté de la presse, pas de liberté de religion, sous prétexte de préserver l’harmonie sociale et religieuse du pays.

Situation des chrétiens

  • Les chrétiens de dénominations minoritaires, des églises non traditionnelles ou non reconnues par le gouvernement, notamment les protestants évangéliques, sont discriminés. Les autorités limitent leur accès aux services publics. Ils sont persécutés par le gouvernement et par l’Église Orthodoxe Érythréenne.
  • Les convertis d’arrière-plan musulman ou qui ont quitté l’Église orthodoxe sont persécutés par leur famille et par leur entourage. Les forces de sécurité du gouvernement procèdent à de nombreux raids dans les maisons et arrêtent les chrétiens qu’ils y trouvent. Plusieurs centaines sont actuellement enfermés dans des prisons et des camps militaires. Certains croupissent dans des conteneurs métalliques. Face à la forte pression et à l’extrême violence qu’ils subissent, de nombreux chrétiens ont fui le pays.
  • Il y a plus de 1 000 ans que le christianisme est présent en Érythrée. En 1864, trois missionnaires suédois protestants s’installent dans le pays, donnant naissance à l’Église luthérienne érythréenne. L’Église évangélique actuelle est née après la Seconde Guerre mondiale.
     

Exemples de persécution

  • Juin à août 2019 - Deux vagues d’arrestations ont conduit plus de 150 chrétiens en prison dans des conditions inhumaines. Les autorités font pression sur eux pour qu’ils renient leur foi.
  • 12 juin 2019 - 22 hôpitaux et cliniques tenus par des églises ont été fermés, privant de soins des milliers de personnes dont la majorité sont des femmes et des enfants. Certains patients expulsés par les soldats ont dû faire 25 km à pied pour rentrer chez eux.
     

Autres groupes religieux persécutés

Musulmans opposés au pouvoir et témoins de Jéhovah.

Evolution de la persécution

  • La persécution est la plus forte dans les domaines de la vie civile (politique du gouvernement) et de la vie sociale (l’Église Orthodoxe, très influente, ne tolère pas les protestants évangéliques et pentecôtistes). Des centaines de chrétiens croupissent en prison, certains depuis plus d’une décennie. Deux y ont trouvé la mort en 2019. 
  • Le poids du régime autoritaire, qui arrête les chrétiens qu’il accuse d’être des agents de l’Occident, se ressent sur tout le territoire. S’ajoutent la pression islamiste pour les convertis dans les terres de l’Ouest et de l’Est, et le protectionnisme agressif des orthodoxes contre les chrétiens qui changent de dénomination, dans les régions montagneuses.
     

Principaux mécanismes de persécution

Supériorité ecclésiastique, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
6
Classement précédent: 
7