Algérie
Drapeau
Dirigeant
Abdelmadjid Tebboune (Président)
Population
43 333 000
Chrétiens
129 000
Religion principale
Islam
Gouvernement
République


Contexte

Les chrétiens sont limités dans l’exercice de leur foi. Les lois qui régulent la pratique du culte non musulman interdisent ce qui pourrait «ébranler la foi d’un musulman» ou «inciter un musulman à changer de religion» L’État s’est lancé dans une campagne contre l’Église Protestante d’Algérie avec pour conséquence la fermeture de 13 églises.

Au IIe siècle, le christianisme était déjà présent en Algérie, d’ailleurs, le célèbre père de l’Église Saint-Augustin, venait d’Algérie. Suite à la conquête arabo-musulmane au VIIIe siècle, il a quasiment disparu. Au XVe siècle, il a été réintroduit dans le pays par les Espagnols mais ils ont vite été remplacés par les Ottomans. Après 1830, profitant de la colonisation française, des missionnaires catholiques et quelques protestants établissent des églises.

Situation des chrétiens

La seule église historique est l’Église catholique. La majorité des chrétiens algériens, même au sein de l’Église Protestante d’Algérie (EPA), sont des musulmans convertis au christianisme. Seules les églises enregistrées ont le droit d’opérer, or elles sont peu nombreuses et sont de plus en plus fermées sans raison par les autorités.

Les chrétiens sont discriminés et harcelés dans leur vie quotidienne. Des lois promulguées en 2006 régulent le culte non musulman, limitent la liberté d’expression des chrétiens et interdisent aux musulmans de quitter l’islam. La majorité des chrétiens sont d’arrière-plan musulman et ce sont eux qui sont le plus persécutés, par leur famille proche et élargie et par la société. Des jeunes filles ont été enfermées chez elles quand leur famille a remarqué leur conversion au christianisme. Les chrétiens d’arrière-plan musulman peuvent être harcelés, frappés, menacés, emprisonnés et subir des pressions pour participer aux rites musulmans. Ils subissent également des pressions de la part des fonctionnaires sensibles aux enseignements des islamistes radicaux. Ceux qui vivent dans les zones rurales et conservatrices sont les plus exposés.

Exemples de persécution
  • 27 octobre 2020 - Les autorités de la province de Tizi Ouzou, où vit la majorité des chrétiens algériens, ont publié la liste des lieux de culte autorisés à rouvrir. Cette liste compte 183 mosquées. Aucune église n’y figure.
  • 19 janvier 2020 - Dans un communiqué, l’Église Protestante d’Algérie dénonce «l’acharnement et la pression qu’elle subit depuis plus de trois ans». Début 2020, les églises d’El Ayaïda et d’Oran-ville ont reçu un ordre de fermeture.
Taux de persécution par domaine

L’Algérie redescend dans l’Index car il n’y a pas eu de nouvelle église fermée en 2020. Cependant, les églises fermées en 2019 n’ont pas rouvert, on ne peut donc pas parler d’amélioration de la situation, d’autant que les convertis sont toujours confrontés à la même pression de la part de leur famille et des autorités.

Principaux mécanismes de persécution

Extrémisme islamique, Totalitarisme

Persécution

Index mondial: 
24
Classement précédent: 
17